Vous êtes ici : Accueil > Territoires > Agir pour l'environnement > Valoriser ses invendus...

Valoriser ses invendus...

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Retours de marché, produits en fin de vie… À qui donner vos invendus ?

Vous êtes agriculteur, produisez des denrées alimentaires et souhaitez faire un don à une structure d’aide alimentaire ? N’hésitez plus, il y a mille et une raisons de faire un don alimentaire : valoriser ses retours de marché ou ses produits en fin de vie, soutenir des personnes en situation de précarité alimentaire, participer à la vie collective de votre territoire, lutter contre le gaspillage alimentaire, etc. Les structures d’aide alimentaire seront ravies de proposer à leurs bénéficiaires une alimentation fraîche, locale et de qualité car comme le dit le célèbre romancier Alexis Jenni à la sortie de son livre Ensemble pour mieux se nourrir, « en France, nous sommes dans un pays d'abondance, à part dans des cas de clochardisation totale, les gens ne meurent pas de faim. C'est plutôt la qualité de ce qui est disponible qui pose problème ».

dans lequel sont recensées différentes structures drômoises d’aide alimentaire : restos du cœur, secours catholique, secours populaire, épicerie sociale, centre communal d’action sociale (CCAS), etc. Elles sont classées par ordre alphabétique pour vous permettre de trouver facilement la plus proche de votre ferme. Dans le tableau, vous trouverez l’identité de la structure, son adresse, les coordonnées de la personne à contacter mais aussi les produits dont a besoin la structure et les modalités de récupération du don. Souvent, vous pouvez soit livrer directement la structure, soit faire retirer les produits directement à votre ferme ! Ce tableau n’est pas exhaustif, il sera complété au fur et à mesure que nous recevrons de nouvelles informations.

D’un point de vue réglementaire, le don est régi par les mêmes règles sanitaires que celles de la commercialisation : les mêmes précautions sont à respecter et les mêmes responsabilités s’appliquent. Vous êtes responsables de vos produits jusqu’à leur arrivée dans les structures de solidarité. Ces dernières peuvent vous demander un bon de livraison pour témoigner du transfert de responsabilité avec la date, les produits remis, les quantités, le numéro de lot, la DLC et les conditions de transport. La DLC (date limite de consommation) des produits ne doit pas être dépassée le jour du don à la structure.

Ce travail est réalisé en partenariat avec le Conseil Départemental de la Drôme et la Communauté d’Agglomération de Valence Romans.

 

Vous êtes une structure d'aide alimentaire drômoise, ne figurez pas dans le tableau joint et souhaitez vous y inscrire, envoyez un mail à Nina Croizet ou Madme Luce.

 


Contacts

Nina CROIZET, Chargée de mission Alimentation et Tourisme

nina.croizet@remove-this.drome.chambagri.fr

Madame Luce, département de la Drôme

mluce@ladrome.fr.

 

NOS SOLUTIONS

Aucune actualité disponible.

Contactez

votre Chambre

Télécharger le tableau